Les rimes de ban



Rimes avec ban

Définition de ban |

Définition:

(fr-rég|b??) ban (m) ° Proclamation pour ordonner ou défendre quelque chose. - Le général fit publier un ban pour défendre aux soldats de s’éloigner du camp. - Battre un ban ou Battre le ban : battre la caisse d’une certaine manière pour annoncer qu’il va être fait une proclamation ou quelque annonce. - Battre le ban des vendanges (ou des récoltes, des fauchaisons, des moissons... : annoncer officiellement le jour où les vendanges (les récoltes, les fauchaisons, les moissons...) vont s’ouvrir. - Ban de mariage : proclamation à l’église et publication par voie d’affiches à la porte de la mairie d’une promesse de mariage entre deux personnes. On dit publier les bans pour annoncer le mariage. ° Il signifiait aussi le fait pour le suzerain de convoquer les nobles pour le servir à la guerre, soit eux-mêmes en personne, soit par un certain nombre de gens armés, proportionnellement au revenu et à la qualité de chaque fief. Il s’est dit aussi, et plus ordinairement, du corps même de la noblesse qui pouvait être ainsi convoqué. Dans cette acception, on ne l’emploie guère sans le rapprocher de l’expression arrière-ban. - Pour se tirer d’affaire, il dut convoquer le ban et l’arrière-ban de ses amis. - Le ban se rapportait aux fiefs et l’arrière-ban aux arrière-fiefs. - Le ban et l’arrière-ban s’est dit quelquefois de la division en deux classes de la population virile d’un pays : l’une, composée des habitants les plus valides, prend les armes en certaines occasions ; et l’autre, formée des plus âgés, ne se lève que dans les grands périls de l’état, pour seconder la première. ° (figuré et fammilier) - Convoquer le ban et l’arrière-ban : s’adresser à tous ceux dont on peut espérer du secours, quelque appui, pour le succès d’une affaire. - Il a réuni le ban et l’arrière-ban de ses relations. - Four à ban, moulin à ban... : four, moulin..., à l’usage duquel un seigneur avait droit d’assujettir par proclamation ceux qui étaient dans l’étendue de sa seigneurie. On dit plus couramment four banal, moulin banal, etc. ° Il signifiait aussi exil imposé à quelqu’un par proclamation. Il a gardé ce sens dans l’expression être en rupture de ban qui se dit d’un individu placé sous la surveillance de la haute police et qui, étant dans l’obligation de rester dans la circonscription territoriale qui lui a été assignée comme résidence, revient dans les lieux où tout séjour lui a été interdit. - Mettre un prince au ban de l’Empire, dans l’ancienne constitution germanique, signifie le déclarer déchu de ses dignités, droits et privilèges, et le proscrire. - En 1706, l’électeur de Bavière fut mis au ban de l’Empire par la diète de Ratisbonne. On disait dans un sens analogue Mettre une ville au ban de l’Empire, au ban impérial. ° (fig) Mettre quelqu’un au ban de l’opinion publique : le déclarer, le proclamer indigne de toute considération.


Toutes les rimes : Rimes riches, rimes suffisantes, rimes pauvres) avec ban
Rimes riches ou suffisantes avec ban Rime pauvre - Une rime est dite : pauvre lorsque le seul phonème rimant est la voyelle tonique finale :
Vois sur ces canaux
Dormir ces vaisseaux

Baudelaire, op. cit.
? Rime pauvre /o/ (un phonème).
Rime suffisante - Une rime est dite : suffisante lorsque deux phonèmes seulement sont répétés (dont la dernière voyelle tonique) :
Si mystérieux (avec diérèse : /misterijø/ et non /misterjø/)
De tes traîtres yeux

Baudelaire, op. cit.
? Rime suffisante /jø/ (deux phonèmes)
Rime riche - Une rime est dite : riche lorsque la répétition porte sur trois phonèmes ou plus (incluant la dernière voyelle tonique) :
D'aller là-bas vivre ensemble !
[...]
Au pays qui te ressemble !

Baudelaire, op. cit.
? Rime riche /s?~bl/ (quatre phonèmes) ;




Formulaire de recherche d'une rime Trouver des rimes
Saisissez simplement un mot pour trouver sa rime et validez sur Chercher.



ban
Etendez votre recherche :
Citations ban | Phrases ban | Poèmes ban | Proverbes ban | Citations sur ban | Rime avec ban |


Rime en aRime en ableRime en abRime en arbreRime en aceRime en acRime en acleRime en acreRime en acreRime en adRime en adeRime en afeRime en afRime en agRime en ageRime en agneRime en agueRime en aireRime en aimeRime en aineRime en ainRime en ailleRime en aiseRime en aiRime en ailRime en aitreRime en aitRime en akRime en aqueRime en alRime en aleRime en alleRime en ameRime en amRime en amourRime en ambreRime en alexandrinRime en aldRime en ateRime en allemandRime en anRime en anglaisRime en antRime en anteRime en aneRime en ancheRime en angeRime en anseRime en apeRime en apRime en aqueRime en arRime en areRime en ardRime en ardeRime en arleRime en arlRime en arqueRime en arqRime en armeRime en asseRime en asRime en atreRime en auRime en autreRime en aumeRime en audeRime en auleRime en aube
Autres formes de rimes
Une rime est dite : léonine ou double quand elle comprend deux voyelles ou deux syllabes prononcées :
Il pleut ! Cela traverse
Tout le ciel et s'enfuit.
Il pleut ! C'est une averse
D'étoiles dans la nuit.
[...]
Il pleut, il pleut, mon ange!
Courons là-bas! Je veux
De cette poudre étrange
Poudrer tes blonds cheveux.


Jean Richepin, Les caresses
? Rimes léonines /?v??s/ et /?vø/

Une rime est dite : trisyllabique lorsqu'elle englobe au moins une voyelle de plus que la rime disyllabique :
Une fraîcheur de crépuscule
Te vient à chaque battement
Dont le coup prisonnier recule
L'horizon délicatement.
Stéphane Mallarmé, Poésies
? Rime trisyllabique /at?m?~/
La femme a la priorité,
Il a la postériorité

L'esthète.
Henry Jean-Marie Levet, Poésies et chansons
? Rime trisyllabique /j?rite/
Quelques rimes célèbres
Rime plate
Les rimes sont plates (ou suivies) lorsqu'elles se suivent simplement par groupe de deux ? AABB :
Gérard de Nerval, Petits Châteaux de Bohême, Politique, 1852
Dans Sainte-Pélagie, (A)
Sous ce règne élargie, (A)
Où rêveur et pensif, (B)
Je vis captif, (B)
Rimes croisées
Les rimes sont croisées (ou alternées) en cas d'alternance deux par deux ? ABAB :
Jean de La Fontaine, Fables, I
Maître Corbeau, sur un arbre perché, (A)
Tenait en son bec un fromage. (B)
Maître Renard, par l'odeur alléché, (A)
Lui tint à peu près ce langage : (B)
Rimes embrassées
Elle est embrassée quand elle est encadrée par une autre ? ABBA :
Louis Aragon, Extrait du poème La guerre et ce qui s'en suivit
Tu n'en reviendras pas toi qui courais les filles (A)
Jeune homme dont j'ai vu battre le cœur à nu (B)
Quand j'ai déchiré ta chemise et toi non plus (B)
Tu n'en reviendras pas vieux joueur de manille (A)
[A = /ij/, B = /y/]